L'ostéopathie animale

   

 

Osteopathie chat Manx

                                                Cézanne : chat de race Manx

 

    De nos jours, il est une pratique qui se développe de plus en plus : l’ostéopathie animale.

Elle a pour but de soigner nos compagnons à quatre pattes à l’aide de techniques manuelles.

Elle s’applique principalement dans les milieux équins, canins et félins mais vient à s’étendre

dans le milieu rural sur les bovins, les caprins et les ovins. Les nouveaux animaux de compagnie

commencent également à bénéficier de ces soins.

    Afin de mieux comprendre ce qu’est l’ostéopathie animale, voici un article qui vous présentera

dans les grandes lignes cette nouvelle médecine qui ne demande qu’à se faire connaître d’avantage

afin d’apporter du bien être à nos compagnons.

 

L’ostéopathie animale, qu'est-ce que c'est ?

    L'ostéopathie animale est une médecine douce qui a vu le jour vers la fin du XIXème siècle aux États-

Unis. Elle est basée sur des techniques manuelles structurelles, viscérales et crâniennes visant à

maintenir ou rétablir le bien-être de l’animal.

    L'ostéopathie va se concentrer sur l’animal dans sa globalité et ne va pas chercher à soigner un

seul des symptômes. Elle va au contraire étudier le ou les symptômes et s’intéresser à leur

signification, au pourquoi de leur présence. Pour ce faire, il est nécessaire d’avoir connaissance de

l’anatomie de l’animal que l’on soigne, mais également de prendre en compte des principes

fondamentaux qui vont guider l’ostéopathe dans son diagnostic puis son traitement.

 

Les principaux principes fondamentaux de l’ostéopathe.Osteopathie chat Sibérien

    Afin de mieux comprendre l’ostéopathie, voici deux principes fondamentaux dont l’ostéopathe

se sert systématiquement.

- L’unité du corps : tous les systèmes du corps sont en relations. Ils sont dépendants les uns

des autres.

- L’homéostasie : c’est le pouvoir d’auto-guérison du corps. Le corps a un pouvoir d’homéostasie

extrêmement puissant. Il peut presque tout guérir.

    D’autres principes fondamentaux existent également, qui sont indispensables à l’ostéopathe pour

effectuer un bon diagnostic et un bon traitement, mais les deux cités précédemment permettent

déjà de mieux comprendre le concept de l’ostéopathie animale.

 Quand dysfonction il y a, qu’elle soit d’ordre articulaire, musculaire, nerveuse, viscérale ou encore

crânienne, le corps est supposément capable de se soigner par lui-même : c’est ce qu’on appelle

l’homéostasie du corps. Or, il se peut que dans certains cas, la lésion soit trop importante et qu’une

aide extérieure doive intervenir : l’ostéopathe. Son rôle sera d’étudier l’ensemble des symptômes et

de trouver l’origine de la dysfonction afin de rétablir l’homéostasie tout en prenant en compte l’unité

du corps. Effectivement, si tous les systèmes du corps fonctionnent correctement, l’homéostasie du

corps sera plus efficace.

                                                                                                                                                                                                                            Chat de race Sibérien  

 

                             

Quand faire appel à un ostéopathe ?                                                                                                                

    Lorsque l’on ne connaît pas trop l’ostéopathie animale, il est légitime de se poser la question

« quand doit-on faire appel à un ostéopathe ? ». Voici une liste non exhaustive qui pourra vous

indiquer quand le faire :

- après un traumatisme, une chute, une boiterie, une fracture, incident dans le quotidien, raideur…

- gêne sur une zone ciblée quand on passe la main ou au pansage (hypersensibilité)

- troubles du comportement, amaigrissement, surpoids soudain.

- perte d'état général (fatigue, mauvais poils, apathie, perte d'appétit, anémie…)

- problèmes viscéraux (diarrhée, colique, ulcère, mauvaise digestion…)

- problèmes respiratoires (toux, essoufflement rapide…).

- chaleurs douloureuses.

- malformation/déformation des membres chez le jeune qui peut engendrer des problèmes

locomoteurs et des douleurs qui peuvent entraîner d’autres dysfonctions.

- suivi et soin d’animaux de travail, d’utilité, d’assistance : permettre à l’animal de faire son travail

dans les meilleures conditions afin que ses performances et sa concentration ne s’en retrouve pas

altérer.

- pré et post-opératoire : préparation à l'opération en normalisant les dysfonctions ostéopathiques

présentes puis s’assurer que l’organisme récupère en l’aidant à éliminer les toxines présentes et à

cicatriser correctement afin d’accélérer sa convalescence.

- pré et post-partum / gestation : préparation à la mise bas en s’assurant que l’organisme ne

rencontre pas de difficultés et aide à la récupération si naissance difficile pour éviter d’éventuelles

complications à la mère.

- bilan annuel, saisonnier ou autre : rendre sa mobilité et son bon fonctionnement à toutes les

structures du corps pour prévenir de la maladie et des « blocages ».

- accompagnement en fin de vie : apporter du confort, un meilleur équilibre et une bonne

harmonie des structures pour optimiser le vieillissement de l’animal, notamment en cas d’arthrose

où le but sera d’empêcher son évolution.

    Il faut savoir que si une dysfonction n’est pas traitée, le corps va modifier son équilibre afin de

soulager la douleur en adaptant sa position : on appellera ça la « position de confort ». Avec le

temps, ces adaptations vont se transformer en compensations. C’est pourquoi l’intervention doit

être rapide si on veut éviter la chronicité ou l’irréversibilité due à la modification d’une structure.

Cependant, il ne faut pas oublier que l’ostéopathie est une médecine complémentaire et que

certaines pathologies ne sont pas de son ressort. Elle n’a pas pour but de remplacer la médecine

vétérinaire, mais au contraire d’y apporter un complément, l’inverse étant valable également.

 

Ce qu’il faut savoir d’une consultation ostéopathique.

    Après vous avoir présenté l’ostéopathie, voici ce qu’il faut savoir sur la consultation ostéopathique.

Tout d’abord, l’ostéopathie animale pour les petits animaux peut se pratiquer :

- en cabinet, soit par des ostéopathes qui proposent des services dans des cabinets vétérinaires ou

encore des vétérinaires qui ont suivi une formation en ostéopathie.

- à domicile.Osteopathie chat persan

« Pourquoi à domicile ? » est souvent une question qui revient. La raison est la suivante : l’animal

est généralement moins stressé quand il est chez lui. Il a ses habitudes, ses odeurs, il est dans sa

zone de confort alors que chez les vétérinaires, les bruits des autres animaux, les odeurs des

produits désinfectants… peuvent irriter et stresser l’animal. Cela peut avoir un impact sur la séance

car le stress de l’animal n’aidera pas à mettre l’animal en confiance et par conséquent, les soins

apportés risquent de ne pas être efficace comme ils le devraient.

En étant chez lui, l’ostéopathe est seulement l’intrus qui vient dans son monde, et c’est à ce

dernier de se faire accepter par l’animal en lui faisant comprendre qu’il ne lui veut pas de mal, bien

au contraire. Une consultation se déroulera bien mieux quand l’animal aura accepté « l’étranger »

chez lui et les soins apportés seront de meilleurs qualités.

Attention cependant, ce n’est pas forcément une généralité. Certains animaux peuvent très bien

réagir en cabinet. Tout dépend du caractère de l’animal et de la relation qu’il aura avec

l’ostéopathe. Quelque soit le lieu de la consultation, le propriétaire et l’ostéopathe restent ensemble

avec l’animal. Effectivement, l’animal, ne connaissant par forcément le praticien, peut avoir des

réactions inattendues, peu importe qu’il soit le plus gentil et le plus affectueux. Les techniques

ostéopathiques restent nouvelles pour lui et le toucher n’étant pas le même, l’animal le sentira

immédiatement. Le propriétaire restera donc aux côtés de son animal pendant tout le déroulement

de la séance, afin de le rassurer, le caresser, lui parler si besoin est, mais également afin d’aider à tenir

l’animal et à le mobiliser selon les manipulations à effectuer. Un petit plus, surtout si la séance se                                                        Chat de race Persan

déroule  en cabinet : avoir une couverture, un jouet ou autre appartenant à l’animal peut aider à le

détendre. En effet, son odeur se trouve dessus et il reconnaît le jouet comme étant le sien... d’où

moins de stress. Par ailleurs, à domicile, on peut favoriser une pièce où l’animal a ses habitudes.

Pour les animaux tels que les chevaux, les bovins, les caprins et les ovins, on préférera un box, un

endroit adapté dans l’écurie ou dans l’étable, quoiqu’il en soit un lieu sécurisé et pratique afin de

manipuler sans risque de danger pour la personne qui tient l’animal, l’ostéopathe et surtout,

l’animal lui même.

                                

À qui s’adresse l’ostéopathie ?

L’ostéopathie s’adresse à tout le monde : professionnels du milieu animalier, éleveurs, particuliers…

Chaque animal mérite les meilleurs soins possible, aucun ne doit rester à l’écart, peu importe le

statut de son propriétaire. Les soins doivent être accessible à tous.

L’ostéopathie reste une médecine douce et nouvelle. Elle peut apporter beaucoup au bien-être

animal du moment que l’on s’y intéresse et peut intervenir en complément d’autres médecines.

Elle ne demande qu’à être connue d’avantage et à se développer pour le confort de nos

compagnons à quatre pattes.

 

 

Article rédigé par Aude LEPELLETIER, Ostéopathe Animalier.

Diplômée de l’ESAO de Brighton (UK)

Pratique des techniques structurelles, tissulaires, viscérales et crâniennes.

Déplacement à domicile en région PACA

Téléphone : 06.20.96.79.35

E-mail : lep.aude@gmail.com

Site web : lep-osteopatheanimalier.e-monsite.com

Facebook : Aude Lepelletier – Ostéopathe Animalier

 

×